W

W est un collectif de recherche sur l'action en représentation.

 

W développe simultanément trois approches complémentaires : une pratique, une critique, et une théorie

 

W produit notamment des jeux, un précis de notions opératoires, des stages et sessions pratiques, des séminaires critiques, un logiciel d'écriture de partitions, ainsi que divers articles et conférences

 

Pratique W

La pratique W travaille à construire et à expérimenter des outils pour l’action en représentation, c'est-à-dire toutes les situations où on agit devant quelqu'un.

 

Le premier outil, le précis W, est un lexique opératoire qui propose de nommer les différents aspects d’une action performée. 

 

Le deuxième outil, la notation W est un système de notation permettant d’écrire et d’articuler l’action sous forme de partitions. 

 

Le troisième outil, la méthode W, consiste en un assortiment de techniques variées pour la performance. 

 

Ces outils s’élaborent et se transmettent au cours de sessions de recherche réunissant différents praticiens de la performance. Ils se pratiquent aussi sous la forme de jeux dans lesquels l’activité de l’acteur, du dramaturge ou de l’auteur est formalisée pour devenir un objet spécifique du travail.

 

 

 

Générique est un jeu qui prend la forme d’une discussion d’après-spectacle. Les spectateurs et les performeurs se retrouvent pour parler d’un spectacle comme s’il venait d’avoir lieu et en discutent les pourquoi et les comment ; ce faisant, ils le créent ensemble, les uns en inventant de  possibles questions, les autres en imaginant des réponses cohérentes entre elles. En même temps qu’il joue avec les codes et les figures du discours artistique, Générique crée les conditions de l’élaboration en temps réel d’une fiction ouverte à tous.

 

RÈGLES DU JEU :

1. Générique construit collectivement la fiction d’un spectacle qui aurait pu avoir lieu. 

2. Les joueurs se divisent en performeurs (de 3 à 6) et spectateurs.

3. Le jeu commence quand l’un des performeurs salue et remercie le public lors d’une brève introduction du type : «  Bonsoir, merci d’être restés pour la discussion. On est très curieux de connaître vos impressions sur la pièce que vous venez de voir. Si vous avez des remarques, des observations, même des critiques à faire, n’hésitez pas, ça ne peut que nous faire avancer... Vous avez des questions  ?  »

4. Les spectateurs posent tour à tour des questions aux performeurs. Ces questions dessinent peu à peu les formes du spectacle fictif. 

5. Les performeurs répondent tour à tour aux questions des spectateurs,  en inventant au fur et à mesure des justifications pour les éléments spectaculaires imputés par les spectateurs. Ces réponses assurent la cohérence formelle du spectacle fictif. Des fonctions (chorégraphe, interprète, éclairagiste...) peuvent se distribuer dans le temps du jeu.

6. Performeurs comme spectateurs veillent à ne pas démentir la fiction du spectacle qui est en train de se créer. 

7. Options  :

a) La douche : un des performeurs peut arriver 10 minutes après le début de la partie et prendre le spectacle en cours.

b) La démonstration : des extraits peuvent être improvisés à titre d’exemple.

c) Le modérateur : l’un des performeurs peut prendre la fonction d’animateur des débats.

8. Une partie dure entre 30mn et 1h15. Le jeu finit quand l’un des performeurs remercie le public pour sa participation. 

 

Lire aussi l'article "4 spectacles génériques"

 

Générique

Languages

bottom menu

contact